mercredi 27 septembre 2017

Comment rythmer votre récit

Il est toujours important de maintenir l'attention de votre lecteur. Une des façons de rythmer votre récit consiste à alterner le récit des faits, les descriptions et les dialogues. Sans dialogues, vos lecteurs risquent de se décourager. Les dialogues permettent en effet d'alléger le texte et de rendre la lecture plus attractive.
Un exemple de texte écrit au discours indirect :

"En arrivant à la maternité, le médecin m'annonça que le bébé se portait bien mais que l'accouchement avait été très difficile, et que la maman avait perdu beaucoup de sang. Je lui demandai de suite si le pronostic vital était engagé et ce que je pouvais faire dans un premier temps. Il me répondit qu'il n'y avait de solution miracle. Seul, le temps et le repos pouvait la guérir."

Au discours direct, ce même texte donne :

" En arrivant, le médecin m'annonça :

- Le bébé se porte bien, mais la maman a perdu beaucoup de sang.

- Alors, que dois-je faire ?

- Pour l'instant, il n'y a pas de solution miracle, seul du temps et du repos !

Le dialogue permet souvent d'éviter les lourdeurs lorsque l'on met en scène plusieurs personnages et les répétitions incessantes d'expressions telles qu'"il répondit que " ou "il dit que". Le dialogue crée une aération dans la page.




Aucun commentaire: