lundi 27 décembre 2010

Le Sentier Perdu - Jean Parvulesco


Personnalité mythique et fascinante de la mouvance eurasiste, Jean Parvulesco est un grand écrivain trop méconnu.
Dans Le Sentier perdu , publié par le tout nouveau éditeur Alexipharmaque, il nous conte la fin d’un monde, sa dissolution dans les vertiges de son histoire en cours, de l’histoire actuelle et contemporaine, dont les effrois, lancinament sans cesse recommencés, perpétuent, s’ils n’en consacrent déjà la dangereuse présence, quelque chose d’innommable : une insurrection de ténèbres,  un supplice eschatologique, qu’il n’est guère plus possible d’affronter que par la prière, par l’espérance d’un embrasement ultime : l’embrasement de l’Incendium Amoris.
Date après date, événement après événement, passant par l’Inde, la Russie, le Japon, le bloc continental de la plus grande Eurasie, les géopolitiques abyssales, traversant les horizons impériaux, menant à Alexandre Douguine, Dominique de Roux,  Sainte Thérèse de Lisieux, Karl Haushofer, Leni Riefenstahl, Ava Gardner, le Général Rondot, s’attardant sur les mystères de l’écriture et du Gaullisme révolutionnaire, sur ceux aussi de l’écoulement de l’invisible dans le visible, Le Sentier Perdu instruit, dans une perspective prophétique, notre époque, ses secrets, sa fatalité.        

Aux éditions Alexipharmaque - Achevé d'imprimer chez Aquiprint

Bréviaire de cinéphilie dissidente


À une époque où la cinéphilie n’est plus qu’une paraphilie parmi les autres, aussi estimable et inoffensive qu’une autre, en un temps où la sédition installée tient lieu d’horizon, il y a sans doute quelque naïveté à prétendre se démarquer de la modernité en se réclamant d’une « cinéphilie dissidente ». Pourtant sous l’insurrection permanente, des règles intangibles et des principes incontestables demeurent, qu’il est nécessaire d’enfreindre. Derrière l’équivalence des opinions et la relativité des goûts, de nouvelles hiérarchies se sont bâties, qu’il importe de renverser. Cette attitude d’opposition serait à son tour éminemment moderne s’il ne s’agissait par ce refus, de promouvoir une autre attention aux faits, une autre rapport à autrui, que ceux que notre époque favorise. Lorsque nous aurons admis que le cinéma moderne nous a dépossédés de nos mots, en y substituant les siens, qui décrivent de mille feux ce qui s'éteint, lorsque nous aurons saisi que nous ne parlons qu’en son non, ne répétons que ses désordres, ne prions que ses décalogues rafraîchis, nous aurons alors tout le temps de regretter notre silence. Dans ces conditions, c’est bien par l’écriture qu’il s’agit d’instaurer une relation cette fois intempestive avec l’image cinématographique.
À travers le prisme de plus de deux cents films, mêlant la critique cinématographique et le journal intime, l’analyse et l’aphorisme, cet essai se propose de résister à la cinéphilie officielle, absolument indolore, qui n’est plus qu’une technique parmi d’autres d’embrigadement. Sous la forme d’abécédaire, de A comme Artifices à Z comme Zombies, en passant par l’Enfance, la Honte, le Messie, les Nazis ou la Pornocratie, il n’est autre qu’une tentative de libération.

Aux éditions Alexipharmaque - Achevé d'imprimer chez Aquiprint

samedi 18 décembre 2010

Du loisir à la culture Joël William Guibert

Joël William Guibert est né en 1952. Il a d'abord enseigné à l'Université de Rennes, au département Animation socioculturelle de l'IUT. Actuellement en poste à l'Université de Nantes, il y assure des cours de sociologie des loisirs, de sociologie des cultures, d'enquête de terrain. Il a publié, entre autres, Joueurs de boules en pays nantais (L'Harmattan, Paris 1994), Méthodologie des pratiques de terrain en sciences humaines et sociales (avec Guy Jumel, A COLIN PARIS 1997), la socio-histoire (avec Guy Jumel, A COLIN PARIS 2002). Quels loisirs pour la société de demain ? (avec Guy Jaouen, Institut culturel de Bretagne VANNES 2005)
Retrouvez toute l'actualité de son dernier livre sur le site de Babulain
Auto-edition Joël Guibert
Achevé d'imprimer sur les presses de Aquiprint

vendredi 17 décembre 2010

Marcela Moscol Olivera


Ce livre présente les résultats de quatre années de recherches sur les Andes de l’Equateur (Réserves de Guandera et El Angel, Province de El Carchi). L’étude de la végétation forestière et de steppe montagnarde (“páramo”)  actuelle tout comme l’analyse des pollens fossiles (témoins de la flore et des conditions climatiques passées) ont permis de reconstruire l’histoire des fluctuations altitudinales de la limite supérieure de la forêt dans le Nord de l’Equateur pendant les trois derniers millénaires. L'ensemble des résultats permet de faire le point sur le rôle de l’homme dans l’étendue actuelle de la forêt de montagne, vue son abrupte limite supérieure caractéristique du paysage de la réserve Guandera. Contre toute attente, l’hypothèse selon laquelle la forêt montagnarde naturelle devrait atteindre les 4100 m d’altitude et aurait été fortement réduite à cause de l’impact humain est rejetée en faveur d’une limite supérieure naturelle de la forêt n’ayant jamais surpassé les 3700 m d’altitude pendant les derniers 3000 ans. Le remplacement de la végétation naturelle du páramo par des plantations d’essences exotiques, notamment de pin et d'eucalyptus (dans le cadre du protocole de Kyoto) au dessus des 3700 m est donc nuisible pour cet écosysthème naturel porteur d'une grande richesse écologique et d'une extraordinaire biodiversité.

Achevé d'imprimer sur les presses de AQUIPRINT - Soutenance Thèse à Amsterdam en Décembre 2010 par Marcela Moscol Olivera

lundi 13 décembre 2010

Un jour mon prince viendra....d'Internet

Salomé est une écrivaine qui s'adonne aussi au plaisir de l'écriture de chroniques, avec une autre identité d'avatar : Syssy. Vous pouvez retrouver son style journalistique impertinent, qui est sa griffe, sur son blog : http://syssylinsolente.overblog.com
Que vous vous le procuriez en format librairie ou en format numérique, vous pouvez acheter sur son site un exemplaire de la satire sociale que Salomé a écrite pour vous, adeptes de réseaux sociaux et de relations passant du virtuel au réel. Elle vous y révèle l'envers d'un décor qui est bien différent de ce qu'il n'y paraît. Plongez dans ces révélations et découvrez un univers inattendu.
Auto-edition de Salomé Salta Marques

Achevé d'imprimer sur les presses de Aquiprint

jeudi 9 décembre 2010

Mauriac CE GÉANT de Michel Peyré

Madame, Monsieur, ne vous troublez pas, l'Homme de Malagar emporte avec lui dans l'au-delà tous les arpents de vie de sa Gironde natale, celle de sa prodigieuse inspiration. Pour la dernière fois il se signe et nous transmet ses plus affectueuses pensées. Oui François Mauriac le chrétien aura été un GÉANT, il a traversé son "siècle des lumières" à lui, en pensant à nous, sachons lui rendre cette justice.... Que le Saint-Esprit vous accompagne dans l'éternel.
Dans ce livre Michel Peyré fait honneur à François Mauriac
Vendu directement par l'auteur à 15 euros. 
Auto-edition de Michel Peyre
Achevé d'imprimer sur les presses de AQUIPRINT.

L'amour Vache Christian Fromm

Christian Fromm est né en novembre 1956, et a été attiré par la lecture dès son plus jeune age. Marié et père de 3 enfants , ses goûts littéraires se sont tournés vers les polars et les thrillers, principalement américains. Il se commet depuis près de 30 ans comme correspondant pour la rédaction de Saint-Louis du journal l'Alsace, l'écriture fait parti de son quotidien. Au travers de ses deux histoires, il a voulu montrer qu'une histoire d'amour n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Certains idylles naissent de façon virtuelle.....

Aux éditions APAE
Achevé d'imprimer chez AQUIPRINT

mercredi 8 décembre 2010

Loud Love - Editions ALEXIPHARMAQUE

Ces Jambes nues s'élevaient en un étroit et infini compas, vertigineuse montée qui se perdait dans les ombres intérieures de sa jupe. Là, entre ses cuisses, dans cette moite obscurité chargée de parfums hypnotiques et cruels, dans ce précipice retourné vers le ciel, scintillaient mille perles de cyprine. Notre nom sera Loud Love, murmura Eléonore Delorme.....
Vincent Faugère vit à Pau, Journaliste chroniqueur musical, parolier, il a travaillé pour la presse quotidienne régionale et la presse nationale. Ses premières nouvelles sont parues dans des fanzines. Il a également participé à la production indépendante de disques et à l'organisation de concerts. Il est membre du collectif bruitiste Astreinte.

Aux Editions ALEXIPHARMARQUE - Achevé d'imprimer chez Aquiprint